Choisir son chien est une étape que vous ne devez pas prendre à la légère, puisque celui-ci deviendra votre compagnon pour la dizaine d’années à venir.

Attention à ne pas vous focaliser de trop sur le physique de votre compagnon : beaucoup de maîtres font le choix d’adopter un animal aux traits séduisant, mais dont les besoins ne peuvent être satisfaits par leur mode de vie et avec lesquels tout le processus d’éducation qui suit peut devenir un enfer…

Pour ne pas commettre ce type d’erreur, qui nuit autant au bien-être du chien qu’au bonheur du maître, voici quelques informations qui devraient vous guider vers le toutou fait pour vous !

Choisir son chien en fonction de sa personnalité

Tel chien, tel maître… Qui n’a jamais entendu cet adage? Croyez-le ou non, il est on ne peut plus vrai !

Votre personnalité se doit donc de faire partie des critères qui orienteront votre choix en matière de compagnon à quatre pattes.

Puisque vous êtes parti pour passer un paquet d’années ensemble, il vaut en effet mieux que vos deux personnalités s’accordent ou se complètent, sans quoi le chien et le maître risquent de finir malheureux.

Aussi, je vous conseille de prendre du recul sur votre personnalité profonde pour déterminer quel chien est réellement fait pour vous.

Soyez honnête : êtes-vous véritablement quelqu’un d’extraverti ? De calme et serein ? Recherchez-vous plutôt un compagnon débordant d’affection ou un partenaire indépendant ?

Lorsque vous aurez les réponses à ces questions, vous devriez être capable de choisir avec sagacité la personnalité canine qui collera avec la vôtre. 


Choisir son chien en fonction de son mode de vie

La question du mode de vie est, elle aussi, essentielle : il est impensable de choisir un chien sans s’assurer de pouvoir répondre à tous ses besoins !

Vous aimeriez adopter un grand sportif débordant d’énergie, comme le superbe Husky ou le malicieux Staffie, mais vous êtes plutôt casanier ?

Vous songez à acquérir un truculent petit Caniche, mais vous ne passez que peu de temps chez vous ?

Il vous faudra revoir vos critères et vous poser les bonnes questions, sans quoi vous risquez de rendre votre animal très anxieux.

Un chien confronté à un mode de vie ne correspondant pas à ses besoins est en effet susceptible de développer des troubles du comportement, parfois dangereux pour le maître et l’équilibre psychologique du chien.

De plus, les troubles provoqués par un rythme de vie inadapté aux besoins du chien sont à l’origine de nombreux abandons chaque année…

Il est donc du devoir des maîtres soucieux du bien-être animal de ne pas devenir eux-mêmes les bourreaux de leurs fidèles toutous en les délaissant après qu’ils aient développé des attitudes destructrices ou agressives en réponse à un environnement inadéquat.

Prenez en compte vos horaires de travail, la taille de votre logement, votre disponibilité quotidienne, la fréquence de vos départs en vacances, votre budget, etc.

Petit à petit, vous parviendrez à déterminer si le chien qui se sentira le mieux à vos côtés sera plutôt sportif ou flegmatique, indépendant ou pot de colle, ou encore réservé ou excentrique !

Choisir son chien en fonction de son budget

Bien des maîtres négligent cet aspect, mais l’adoption d’un animal a un coût à la fois immédiat et sur le long terme.

Au-delà du budget croquettes – qui peut devenir très important lorsqu’un chien est très sportif ou appartient aux plus gros gabarits – il faut aussi songer aux éventuels frais vétérinaires qui se comptent parfois en milliers d’euros.

Pour être capables de soigner leurs compagnons en toute circonstance, de nombreux maîtres choisissent de souscrire à une assurance santé canine.

Si cette protection a l’avantage d’éviter les grosses dépenses soudaines, elle a néanmoins un coût mensuel à ne pas oublier lors du calcul de votre budget.

Enfin, dans le cas où vous envisageriez d’adopter un chien fragile ou nécessitant un toilettage régulier, gardez en tête que les frais peuvent vite s’amonceler…

Aussi, si vous disposez d’un budget limité, je vous conseille de vous tourner vers des races rustiques, à la santé de fer et capables de survivre sans voir le toiletteur tous les mois !

dresser son chien en 15 minutes par jour



Quelle race de chien choisir ?

Contrairement aux chiens issus de croisements, les chiens de race présentent des traits de caractère propres aux standards de leur race, et donc en grande partie prévisibles.

Il existe une grande variété de races de chiens offrant un vaste panel de tempéraments, de traits physiques et d’aptitudes, que la Fédération Cynologique Internationale (FCI) a classé en 10 groupes composés de multiples sous-sections.

Ces 10 groupes rassemblent des races « parentes » présentant certaines caractéristiques relativement similaires.

Il n’existe évidemment pas de chien parfait, mais certaines races gagnent à être confiées à des experts du comportement canin et à évoluer dans un environnement spécifique. 

Pour vous aiguiller dans vos recherches du compagnon canin idéal, voici un aperçu des qualités et des besoins que l’on retrouve chez la plupart des races de ces groupes.

Je cherche un chien infatigable et intelligent : les races du groupe 1

Le groupe 1 est composé des races de Chiens de berger et de Bouvier, hors chiens de bouvier suisses.

Ces chiens ont été soigneusement sélectionnés depuis des siècles pour leur aptitude à travailler aux côtés des humains.

La plupart des représentants de ce groupe sont des animaux rustiques, courageux et endurants, qui se distinguent par leur intelligence, leur réactivité face aux sollicitations de leur maître et leur souci du travail bien fait.

Leurs caractéristiques leur ont valu d’être choisis pour travailler, aujourd’hui encore, aux côtés des sauveteurs et des policiers, comme c’est par exemple le cas du fameux Berger Belge.

Particulièrement éveillés, les chiens de berger et de Bouvier sont réputés pour leur capacité à retenir un grand nombre d’ordres et leur dévotion envers leurs maîtres.

Le Border Collie, par exemple, est réputé pour son impressionnant intellect qui lui vaut d’être considéré comme le chien le plus intelligent du monde.

Les traits de caractère et les aptitudes des chiens du groupe 1 en font des animaux particulièrement attrayants, qui attirent bien des maîtres.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que ce sont des animaux très actifs, toujours en quête de sollicitations et qui n’ont d’yeux que pour leurs maîtres.

Ils ne conviendront donc pas à des maîtres sédentaires ou peu présents, car ils vivent très mal la solitude, l’oisiveté et les absences de leurs humains adorés.

Je cherche un chien loyal et alerte : les races du groupe 2

Le groupe 2 est représenté par les chiens de type Pinscher et Schnauzer, Molossoïdes, Chiens de Bouvier suisses.

Ce sont des animaux puissants, généralement dotés d’un important instinct de garde, qui descendent de chiens de guerre.

Ils sont connus pour avoir à cœur de veiller sur le territoire, les biens ou les personnes dont ils estiment qu’on leur a confié la garde.

Tout comme les chiens du groupe 1, ils font des merveilles en tant que chiens de travail dans le domaine de la sécurité et du sauvetage.

Le légendaire Terre-Neuve, l’impressionnant Rottweiler et l’imposant Dogue Allemand font tous partie du groupe 2.

Très attachés à leur maître, ces chiens présentent un caractère calme et équilibré et se montrent particulièrement dévoués.

Ils ne peuvent cependant pas être mis entre les mains de tous les maîtres, et notamment des novices.

Leur tempérament bien affirmé nécessite en effet une éducation scrupuleuse qui n’encouragera pas leurs instincts de garde – déjà prononcé ! – afin de ne pas en faire des animaux impulsifs et dangereux.

Certains chiens du groupe 2, comme l’adorable Bouledogue, font cependant exception à la règle et s’accoutument particulièrement bien à la vie de chien de compagnie.

Je cherche un chien énergique et téméraire : les races du groupe 3

Le groupe 3 est celui des Terriers, de petits chiens connus pour être particulièrement enthousiastes et remuants… Mais aussi très têtus !

Sportifs, actifs et éveillés, les Terriers ont besoin de pouvoir se dépenser régulièrement pour demeurer équilibrés et ne pas rendre la vie impossible à leurs maîtres.

Bien qu’ils soient affectueux et proches de leurs maîtres, ils demandent une éducation ferme sans quoi ils prendront vite de mauvaises habitudes difficiles à leur faire perdre du fait de leur ténacité et témérité.

Le Jack Russel et le Fox-Terrier sont les grandes vedettes du groupe 3, qui comprend aussi le populaire Yorkshire et le puissant Bull Terrier.

Je cherche un chien vif et affectueux : les races du groupe 4

Le groupe 4 est dédié aux Teckels, originalement sélectionnés pour la chasse au petit gibier, tout comme les Terriers.

Assez « pot de colle » et attentif à son maître, le Teckel peut vite prendre l’habitude de jouer les fortes têtes s’il n’a pas été correctement éduqué.

C’est un petit chien aboyeur et vivace, qui fera le bonheur des familles à condition d’avoir été pris en mains avec douceur et fermeté dès son plus jeune âge.

Je cherche un chien fier et indépendant : les races du groupe 5

Le groupe 5 comprend les chiens de type Spitz et de type primitif, c’est-à-dire les plus proches parents du loup.

La plupart des représentants de ce groupe sont connus pour leur caractère indépendant – presque comparable à celui du chat ! -, leur robustesse et leur fort tempérament.

Ils demandent souvent à être éduqués à l’aide de la construction d’un système hiérarchie stable au sommet duquel se positionne le maître, car ils gardent un instinct de meute très préservé.

Ce sont des chiens qui ont tendance à se montrer réservés, voire méfiants envers les inconnus et lorsqu’ils se trouvent dans une situation inédite.

Ils ne sont donc pas les animaux les plus adaptables ni les plus faciles à éduquer, mais font des compagnons extrêmement affectueux qui savent devenir rapidement des membres à part entière de la famille.

On compte notamment dans le groupe 5 l’infatigable Husky, l’adorable Chow-Chow et le bel Akita Inu.

L’épaisse fourrure typique de nombreux représentants de ce groupe ne doit pas vous faire oublier qu’ils sont loin d’être de gentilles peluches : ce sont bien au contraire des chiens qui ne se laisseront certainement pas câliner par le premier venu !

(SOURCE : https://www.researchgate.net/profile/Yves_Lignereux2/publication/274315457_Des_origines_du_chien/links/551b94510cf2fdce8438a05c.pdf)

Je cherche un chien de chasse : les races des groupes 6 et 7

Le groupe 6 est représenté par les chiens courants, historiquement destinés à la chasse en meute.

Leur fort instinct de chasse et de prédation rend difficile leur intégration au sein de tous les foyers, et ils demeurent davantage des chiens de travail qui s’épanouissent à la poursuite du gibier et dans un environnement stimulant leur odorat.

Peu enclins à se satisfaire d’une vie sédentaire, la plupart des chiens courants sont sujets à l’obésité lorsqu’ils n’ont pas l’opportunité de se dépenser longuement et quotidiennement.

C’est notamment le cas du Beagle, bien connu pour ses problèmes d’embonpoint prononcés…

On compte aussi dans ce groupe le splendide Dalmatien, choisi à tort par bien des maîtres comme animal d’agrément pour sa belle robe tachetée au détriment de son grand besoin d’activités en extérieur !

(SOURCE : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1480620/)

Le groupe 7 est composé des chiens d’arrêt, initialement sélectionnés pour la chasse comme les chiens du groupe 6.

Si certains spécimens de ce groupe peuvent faire de bons chiens de compagnie, il demeure complexe de le faire cohabiter avec des espèces « proies » (chats, lapins…) et de leur imposer un mode de vie citadin ou sédentaire.

L’Épagneul Breton, le Setter Anglais et le Braque de Weimar font partie des races les plus répandues du groupe 7.

Je cherche un chien fidèle et à l’écoute : les races du groupe 8

Les chiens de groupe 8 appartiennent encore au domaine de la chasse puisqu’il s’agit des chiens leveurs de gibier, rapporteurs et chiens d’eau.

Ils se sont cependant bien habitués à la vie d’animaux de compagnie grâce à leur loyauté et leur grande douceur.

En effet, on compte parmi ces compagnons émérites le Labrador et le fidèle Golden Retriever.

Sportifs et toujours à l’écoute de leur maître, les chiens du groupe 8 ont constamment besoin de sollicitations et d’exercices pour être heureux.

Ne vous laissez donc pas tromper par le visage d’ange du Cocker ou de l’English Spaniel : s’ils n’ont pas l’occasion de se défouler quotidiennement, ces adorables toutous risquent de développer des comportements agressifs et destructeurs, ainsi que des problèmes de santé !

Je cherche un chien proche de son maître et adaptable : les races du groupe 9

Les chiens du groupe 9 sont spécifiquement dédiés à l’agrément et à la compagnie : ils remplissent la fonction de meilleur ami de l’homme depuis des centaines d’années !

Historiquement sélectionnés pour leur beauté, leur bonhomie et leur agréable compagnie, ce sont pour la plupart des chiens de petite taille, capables de s’adapter au confort d’une vie en appartement et à un environnement urbain.

Pour autant, il ne faut pas oublier qu’ils restent malgré tous des êtres vivants, qui peuvent très mal supporter la solitude et le manque d’activité physique.

Même s’ils se montrent plus tolérants vis-à-vis de la sédentarité que les chiens de travail, les chiens d’agrément et de compagnie ne demandent pas moins une grande attention et beaucoup d’amour de la part de leurs maîtres.

Les Bichons, les Caniches et les Pékinois font partie des chiens de compagnie les plus appréciés des maîtres !

Je cherche un chien sportif et sensible : les races du groupe 10

Enfin, le groupe 10 rassemble les chiens Lévriers et races apparentées.

Auparavant sélectionnés pour la chasse au lièvre, les lévriers sont désormais bannis de ce secteur à cause de leur trop grande efficacité.

Bien connus pour réaliser des prouesses sportives sur les champs de courses, les Lévriers font également de très bons compagnons, affectueux, réservés et sensibles.

Ils peuvent cependant se montrer craintifs et fugueurs, surtout s’ils n’ont pas l’occasion de courir régulièrement pour satisfaire leur instinct de sprinters !

(SOURCES : https://www.centrale-canine.fr/articles/le-chien-de-race ; https://www.centrale-canine.fr/articles/les-groupes-de-race

Choisir son compagnon n’est pas une mince affaire, notamment lorsqu’il s’agit d’adopter un chien pour la toute première fois.

N’hésitez donc pas à vous renseigner longuement auprès d’éleveurs sérieux pour vous assurer que la race de votre choix correspond à votre mode de vie et à vos attentes.

Si la race du toutou que vous envisagez d’intégrer à votre famille peut être un bon indice pour vous donner une idée de son caractère et de ses besoins, ce n’est cependant pas le seul facteur à prendre en compte pour choisir le compagnon idéal.

Penchez-vous soigneusement sur le pedigree de votre futur compagnon et le caractère et la santé de ses deux parents pour vous assurer de l’absence de tares héréditaires risquant d’affecter son équilibre mental et sa santé.

Enfin, faites confiance à votre feeling et aux liens que vous parvenez à créer avec un chiot dès votre première rencontre !

Vous cherchez des conseils supplémentaires pour choisir le chien qui partagera votre vie pour de longues années à venir ? Posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances à totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé, testé et approuvé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.

Pensez également à lire nos autres articles sur le sujet