Votre chien est en train de galoper joyeusement autour de vous, puis s’arrête soudainement dans un petit couinement plaintif ?

Il est peut-être victime d’une entorse, une affection commune qui touche cependant plus souvent les humains que les chiens.

La douleur aiguë consécutive à une entorse peut rapidement être remplacée par une douleur sourde, que votre animal manifestera d’une manière moins explicite.

Il est donc important d’apprendre à déceler une entorse chez le chien pour ne pas passer à côté d’une blessure potentiellement grave, pouvant laisser des séquelles à vie et nuire à la santé de votre animal.

Qu’est-ce que l’entorse chez le chien ?

Une entorse consiste en l’élongation ou la rupture d’un ligament, tissu qui relie différents os de l’animal entre eux.

Il faut distinguer les différents degrés de gravité d’une entorse, car une entorse bénigne n’a pas les mêmes conséquences sur la santé de votre chien à long terme qu’une entorse sévère.

Il est aussi nécessaire de faire la différence entre entorse et tendinite, la tendinite concernant une inflammation ou une lésion des tendons, tissus qui relient les muscles aux os.

La tendinite survient souvent chez les chiens sportifs, au cours d’un effort physique trop intense ou mal préparé.

L’entorse, elle, met en péril l’articulation de l’animal et survient généralement au cours d’une activité tout à fait normale (promenade, jeux, etc.).

Les entorses bénignes, ou du 1er degré, n’impliquent pas de déchirures des ligaments, et consistent en une simple élongation peu sévère.

Les entorses du 2ème degré présentent une élongation plus sévère, avec, parfois, une déchirure partielle du ligament.

L’entorse sévère, ou du 3ème degré, présente, elle, une rupture complète du ligament pouvant s’accompagner d’un arrachement osseux au niveau de l’articulation.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les entorses graves sont plus dommageables que les fractures – chez le chien comme chez l’homme -, car les ligaments ne retrouvent jamais leur souplesse et leur résistance initiale après la guérison. (1)

Banniere assurances chien



Quelles sont les causes d’une entorse chez le chien ?

Les causes des entorses sont généralement traumatiques. Elles surviennent, par exemple, lorsqu’un chien marche dans un trou qu’il n’avait pas vu ou s’est mal réceptionné en sautant d’un talus.

Certaines formes d’entorses sont d’origine dégénérative, c’est-à-dire qu’elles surviennent avec le vieillissement de l’articulation, de manière généralement progressive.

Enfin, d’autres formes d’entorses peuvent être liées à des anomalies génétiques impliquant un développement anormal des ligaments.

De fait, certaines races, comme le Border Collie, sont sujettes au développement de formes spécifiques d’entorses, comme, par exemple, l’hypertension du carpe.

dresser son chien en 15 min par jour



Quels sont les symptômes d’une entorse chez le chien ?

Les symptômes d’une entorse sont peu typiques, d’autant que de multiples raisons peuvent pousser votre animal à boiter, cette anomalie de la mobilité étant un symptôme quasi systématique en cas d’entorse.

Si vous avez vu votre animal tomber ou trébucher, puis qu’il se met à boiter, il est fort probable qu’il soit victime d’une entorse.

Si vous n’avez pas vu l’accident, mais que vous constatez que votre chien adopte une démarche anormale, vous pouvez également suspecter une atteinte aux ligaments.

En cas d’entorse, le chien évitera généralement de s’appuyer sur son membre douloureux, ce qui engendre une boiterie plus ou moins intense, voire une démarche sur 3 pattes.

Le membre blessé peut aussi se mettre à gonfler, de manière plus ou moins spectaculaire selon la gravité de l’entorse.

Le gonflement peut survenir rapidement, mais intervient généralement plusieurs heures après l’accident.

Des hématomes, difficiles à voir à travers le poil du chien et dont l’intensité varie en fonction de la gravité de la blessure, sont aussi symptomatiques d’une entorse.

Enfin, si la douleur est forte, votre chien peut choisir de rester prostré : si vous constatez que votre animal ne quitte plus son panier quand vous rentrez le soir et semble abattu ou « triste », pensez à inspecter ses pattes.

Il est fort possible qu’il se soit tordu un membre en votre absence et n’ose pas venir vous voir ou vous faire la fête, par peur de bouger sa patte douloureuse. (2)(3)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


dresser son chien en 15 minutes par jour



Quelles sont les conséquences d’une entorse pour un chien ?

Les conséquences d’une entorse chez le chien sont variables, mais ce type de blessures laisse malheureusement presque toujours des séquelles à votre animal.

Les entorses, surtout sévères, engendrent en effet une détérioration du ligament atteint qui ne guérit jamais tout à fait.

Ce type de séquelles n’est, heureusement, généralement pas trop handicapant dans la vie du chien, mais ce dernier risque néanmoins de conserver une fragilité au niveau du membre concerné.

Cela se traduira surtout par un risque accru de récidive, car un ligament détendu maintient moins bien l’articulation qu’initialement.

Les séquelles engendrées par les entorses sont plus difficiles à vivre pour les chiens sportifs, les baroudeurs et les « professionnels » (chiens secouristes, chiens policiers, etc.) qui sont parfois contraints d’arrêter leurs activités pour éviter les rechutes.

Un chien ayant souffert d’une entorse sévère devra donc parfois abandonner un rythme de vie intense, mais pourra tout à fait à continuer à vivre une vie normale et à effectuer de longues promenades aux côtés de son maître.

Les terrains accidentés et les activités impliquant des sauts (comme le parcours d’Agility) seront cependant à éviter.

La rupture des ligaments croisés, qui touche le genou de l’animal, est généralement l’entorse la plus grave, et une guérison complète n’est que rarement envisageable dans ce cas.

Ceci dit, inutile de vous démoraliser si votre toutou vient de se faire une belle entorse alors qu’il était promis à un avenir de champion d’Agility !

Les séquelles peuvent être amoindries avec une bonne rééducation, et toutes les entorses évoluent au cas par cas.

Votre chien peut donc très bien se remettre de sa blessure, malgré des ligaments un peu plus fragiles qu’auparavant, et continuer ses activités comme si de rien n’était… Chaque entorse est unique !

Enfin, il est aussi possible qu’une entorse s’accompagne d’une fracture, d’une luxation ou d’autres lésions internes ou externes plus graves.

Seul un vétérinaire sera capable d’examiner votre animal pour déterminer l’ampleur des lésions, la sévérité de la blessure et ses potentielles conséquences sur le quotidien de votre toutou. (4)

Temps nécessaire : 5 minutes.

Que faire si mon chien a une entorse ?

  1. Immobilisez votre chien

    Si votre chien semble victime d’une entorse, ne le forcez surtout pas à marcher. Au contraire, essayez plutôt de le garder immobile.

    L’immobilisation de la patte blessée est en effet la meilleure solution contre la douleur, et cela permettra également d’éviter que la blessure ne s’aggrave, surtout si elle est assortie d’une fracture ou d’une rupture de ligament.

  2. Oscultez votre chien

    Avant de paniquer, il est important de déterminer si vous êtes bel est bien face à une entorse ou si votre toutou est accablé par une tout autre affection.

    Prenez le temps d’inspecter sa patte doucement, afin de vérifier qu’il n’y a pas d’autres blessures visibles : votre chien a peut-être simplement marché sur un objet coupant ou posé sa patte sur une surface brûlante.

    Examinez ses coussinets avec attention : si vous ne voyez aucune blessure, remontez le long de la patte qui semble le faire souffrir en la palpant avec précaution.

    Si vous détectez une zone gonflée, rouge, bleue ou chaude, c’est le signe d’une inflammation et il y a de bonnes chances que vous ayez mis le doigt sur la blessure qui fait souffrir votre chien.

    Continuez cependant votre inspection : votre compagnon à quatre pattes souffre peut-être de blessures multiples.

    Remontez jusqu’à son épaule, et tâtez également ses côtes et sa colonne vertébrale pour vous assurer que sa boiterie n’est pas provoquée par un autre problème.

  3. Appliquez du froid

    Lorsque vous êtes certain d’avoir localisé l’entorse, disposez des glaçons enveloppés dans une serviette sur la zone enflée de la patte de votre chien.

    Ne placez jamais de la glace directement contre la peau de l’animal : cela risquerait de lui causer une brûlure par le froid importante !

  4. Re-controlez la blessure

    Patientez quelques minutes, puis inspectez à nouveau la blessure de votre toutou pour vous assurer que le gonflement est raisonnable et qu’aucune plaie cutanée ou irrégularité sous la peau pourrait suggérer une fracture.

    Si le gonflement est minime et que le chien ne semble pas souffrir de trop, laissez agir la glace, puis appliquez une pommade anti-inflammatoire spécifiquement dédiée aux chiens sur la blessure.

  5. Confectionnez un bandage

    Pour aider votre chien à garder son membre blessé immobile, vous pouvez éventuellement vous lancer dans la confection d’un bandage de Robert Jones de fortune.

    Ce bandage compressif part du jarret (patte arrière) ou du coude (patte avant) de l’animal, et descend jusqu’en bas de son membre pour éviter qu’il ne puisse plier l’articulation de son genou.

    Il permet de contenir la blessure pour éviter que l’animal n’aggrave son cas en bougeant sa patte blessée involontairement, et offre également une bonne solution pour réduire la douleur.

    Pour réaliser un bandage de Rober Jones, aussi nommé « Jones », il vous faut impérativement du coton en rouleau, avec lequel vous entourerez la patte blessée du chien en partant des orteils et en remontant vers le coude ou le jarret.

    Tout autre matériau n’est pas adapté, car le bandage doit impérativement épouser la forme de la patte du chien et être suffisamment moelleux pour ne pas serrer son membre et créer un effet de garrot.

    Disposez le coton sans serrer, en vous contenant de le poser autour de la patte du chien jusqu’à atteindre une épaisseur de 4cm pour un petit chien et 8 cm pour un gros chien.

    Ceci fait, enroulez de la bande de crêpe autour du coton en tassant suffisamment celui-ci pour qu’il immobilise parfaitement la patte du chien en la comprimant modérément, sans serrer de trop pour ne pas bloquer la vascularisation. (5)

  6. Amenez votre chien chez le vétérinaire

    Dans le cas où l’entorse paraît sévère, si votre chien semble beaucoup souffrir, ne s’appuie plus du tout sur sa patte, que celle-ci est très enflée ou que le gonflement ne diminue pas au bout de 24 à 48 heures, conduisez votre animal chez un vétérinaire sans attendre.

entorse chien

Questions fréquemment posées par les maîtres au sujet de l’entorse chez le chien

Comment savoir si mon chien a une entorse ?

Généralement, un chien qui présente une entorse adopte une démarche anormale : pour faire simple, il boite.

Il tente en effet de s’appuyer le moins possible sur sa patte blessée pour ne pas souffrir et, en règle générale, plus la boiterie est marquée, plus l’entorse est sévère.

Comment mon chien s’est-il fait une entorse ?

Une entorse survient généralement à la suite d’un traumatisme : votre chien se sera sans doute tordu une patte en voulant effectuer un virage trop serré pendant une course folle ou en ratant une marche.

Dans certains cas, les entorses peuvent être causées par des maladies génétiques ou des troubles dégénératifs.

Mon chien a une entorse, que dois-je faire ?

Si l’entorse est d’origine traumatique, gardez votre chien strictement immobile, laissez-le se reposer et surveillez attentivement l’évolution de la blessure et son état général.

Si la blessure ne dégonfle pas au bout de 24 à 48h, que l’état du chien se dégrade (prostration, boiterie de plus en plus marquée, anorexie) ou l’entorse ne semble pas être due à un traumatisme, consultez rapidement un vétérinaire.

Certains chiens sont-ils prédisposés aux entorses ?

Les entorses traumatiques concernent tous les chiens, qu’ils soient sportifs ou non, grands ou petits, jeunes ou vieux.

Les entorses dégénératives concernent davantage les vieux chiens, et les entorses consécutives à des anomalies génétiques touchent des races particulières, comme certains collies.

Une entorse chez le chien peut-elle guérir ?


Les entorses du chien guérissent, mais un ligament abîmé ne retrouvera malheureusement jamais sa souplesse et sa robustesse d’origine.

Dans les cas les plus sévères, votre chien risque donc de garder une fragilité au niveau du membre atteint et, s’il n’y prend pas garde, peut se faire de nouvelles entorses à la même articulation régulièrement.

L’entorse chez le chien n’est pas à prendre à la légère, d’autant qu’elle peut avoir des conséquences plus durables qu’une fracture sur le long terme.

Si votre chien est un casse-cou et n’hésite pas à faire le fou sur des terrains irréguliers, la meilleure chose à faire reste sûrement de lui offrir une bonne mutuelle santé pour pouvoir le faire soigner en cas d’accident…

Une entorse est malheureusement vite arrivée, et les soins vétérinaires pouvant être nécessaires en cas de blessure sévère peuvent s’avérer fort coûteux.

Votre compagnon à quatre pattes a déjà été victime d’une entorse ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances à totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé, testé et approuvé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.



banniere question a un educateur canin